Comment changer de nom de famille ou de prénom ?

Le changement de nom et de prénom doit suivre des normes et des réglementations imposées par la législation. Les protocoles à suivre peuvent varier en fonction de votre motif de changement. Vous devez rassembler toutes les pièces à fournir pour valoriser votre demande auprès du ministère de la Justice.

Guide pratique pour changer de nom de famille et de prénom

Avant de changer de nom de famille, vous devez vous informer sur les conditions imposées par la loi. Le changement de nom de famille et de prénom est possible uniquement pour un motif légitime. Il est obligatoire d’avoir une raison justificative pour réaliser ce type de demande. Le ministère de la justice s’occupe du traitement des dossiers. En général, vous devez être âgé de plus de 18 ans pour réaliser votre demande. La présence d’un intérêt légitime peut se justifier de plusieurs manières. Votre nom de famille doit être difficile à porter (insultant, péjoratif). Vous avez également le droit de changer de nom si vous disposez d’une consonance étrangère. L’État vous donne droit pour sauver un nom de famille sur le point de disparaître.

Les formalités à suivre pour changer de nom de famille et de prénom

Pour changer de nom de famille et de prénom, vous devez suivre un procédé bien défini. Pour commencer, il faut rendre votre demande publique. La publication au journal officiel peut être assez coûteuse. Le prix peut varier en fonction du journal choisi. Plusieurs pièces obligatoires doivent accompagner votre demande auprès du ministère de la Justice. Vous devez vous munir de votre acte de naissance, d’un justificatif de nationalité, et d’un casier judiciaire. Dans certains cas, il peut être demandé de rajouter des dossiers complémentaires. La décision finale appartient à l’administration.

Demander un changement de nom de famille et de prénom

Afin de changer de nom de famille et de prénom, il est recommandé de s’informer sur le Code civil de votre pays. Il existe deux façons de procéder à ce type de changement. Vous pouvez recourir au tribunal ou au directeur de l’état civil. La voie judiciaire permet un changement de nom en cas d’enfant abandonné. La voie administrative nécessite l’appréciation du directeur pour poursuivre l’ensemble des démarches administratives. Vous devez soumettre votre demande à une analyse préliminaire si nécessaire. Vous économiserez ainsi du temps et de l’argent. Cette étude a pour but d’évaluer la faisabilité de votre projet de changement de nom et de prénom.

En quoi suis-je responsable de mon enfant ?
Que faire si le père/la mère de mon enfant l’a enlevé à l’étranger ?