Pourquoi les déjections canines constituent une réelle pollution urbaine ?

La présence des chiens dans la ville représente parfois des biens faits dans le milieu urbain. Leurs propriétaires les ramènent promenés aux endroits publics. Il faut savoir que les petits gestes quotidiens ont un grand impact sur la propriété publique. Les déjections canines non ramassées entraînent réellement une pollution urbaine, par exemple. C’est l’une des sources cruciales de mécontentement des piétons. Pour quelles raisons les déjections canines ont-elles un tel impact ? Cet article vous parle les effets des crottes de chien.

L’impact des crottes de chien sur l’environnement

D’après l’étude effectuée par Robert et Brenda Vale, les chiens polluent l’environnement deux fois plus qu’une voiture. Les déjections canines sont responsables de l’émission de 64 millions de tonnes de CO2 chaque année. Cette émission est comparable à celle de 13 millions de voitures. De plus, les crottes de chien augmentent également le nombre de germes dans le cours d’eau. Ceci entraîne une intoxication des mammifères marins particulièrement par la toxoplasmose. La pollution des déjections canines peut être aussi l’origine de la pollution de baignade. Les animaux domestiques sont accusés également de faire peser une grande pression sur les écosystèmes et aussi des vecteurs de maladie.

Déjections canines : un véritable risque de maladie

Le chien peut être un porteur des agents pathogènes chez l’homme. L’un des parasites les plus diffusés s’appelle la toxocarose. Le problème crucial posé par le chien provient des ascarides. Il représente un risque d’infection grave. Les enfants sont les plus sensibles à la contamination. Ils peuvent directement être contaminés sur les lieux où ils jouent. Il existe également une maladie parasitaire appelée échinococcose due aux petits ténias. Les chiens peuvent les véhiculer par ses crottes. La pollution des déjections canines est souvent présente dans les lieux publics accessibles aux chiens comme les jardins publics,  bacs à sables, sables de plage, terrains de jeux… La meilleure solution est donc de ramasser les crottes de vos chiens.

Autres nuisances causées par les crottes de chien

La pollution des déjections canines sur les rues est un véritable fléau pour les piétons. À Paris, 500 à 600 personnes sont hospitalisées chaque année à cause de glissade sur crottes de chien. De plus, l’odeur produite par les crottes est insoutenable, ce qui rend les gens malades. Cette nuisance constitue également une insalubrité au quotidien pour les nombreux visiteurs qui visite la ville. Au-delà de la pollution, les maladies, les accidents causés par les déjections canines, le budget annuel pour le ramassage des crottes de chien coûte environ 9,5 millions d’euros.

Remplissage de piscine : attention aux restrictions d’usage dans certains cas !
Sable, pierres, coquillages, coraux : ramener certains « souvenirs » de vacances est interdit !